> Actualité > Divers > Disparition de notre collègue Patrick Ansar

Disparition de notre collègue Patrick Ansar

1er septembre 2015, par Aude Maisonneuve

L’association CAOAF a appris avec beaucoup de tristesse le décès de monsieur Patrick Ansar qui fut conservateur délégué des AOA du Nord.

Ce fin connaisseur et grand défenseur du patrimoine venait de partir à la retraite en décembre, après avoir dirigé le service des affaires culturelles de Marcq-en-Barœul pendant trente ans. « Il a façonné la politique culturelle de la ville, commente le maire, Bernard Gérard, il en a été un acteur essentiel. Il était la mémoire vivante de Marcq, il était curieux de tout, d’une culture exceptionnelle. »

Patrick Ansar avait commencé par créer le service des archives municipales, en 1978. Il les a enrichies et exploitées, publiant plusieurs ouvrages, qui traduisent sa rigueur, son enthousiasme et son érudition.

Outre une histoire générale de la ville, il a écrit deux versions de Rues d’hier et d’aujourd’hui. Pour chaque voie publique marcquoise, il a livré l’origine de son nom et l’histoire de ses établissements et maisons. En y consacrant dix ans de recherches.

Ce même travail d’historien et de défenseur du patrimoine, Patrick Ansar l’a effectué pour Quesnoy-sur-Deûle, où il résidait depuis trente ans. Il a écrit une histoire de la commune, du XIIIe siècle à 1970, voilà cinq ans. Patrick Ansar était membre de l’association quesnoysienne Patrimoine Saint-Michel. Il présidait l’Association régionale d’aide à la restauration des oratoires et chapelles. Fin connaisseur de cet art, il avait consacré son ultime ouvrage, en 2013, à Sainte-Marie-Madeleine de Maignelay (Oise), trésor du gothique flamboyant.

Propos recuillis dans : http://www.lavoixdunord.fr/region/quesnoy-sur-deule-disparition-de-patrick-ansar-ia11b49737n2920684